Comment bloquer un hacker ?

Subir une attaque informatique, se faire voler ou rançonner des données privées, sont des menaces qui inquiètent de nombreuses personnes. Pourtant, il est possible de limiter considérablement le risque et de bloquer la majorité des hackers.

Maintenir son PC à jour

À la base, le hacking consiste à cibler les failles pour contourner la protection d’un service. Les éditeurs de logiciels mettent régulièrement à jour leurs programmes pour limiter ces failles. Moins le PC est à jour et plus il est facile de le hacker.

À l’inverse, maintenir un PC à jour réduit considérablement les risques de piratage. Le système d’exploitation Windows vérifié automatiquement les mises à jour disponibles pour son OS. Cependant, pour les logiciels, le navigateur et les périphériques, vous devez vous en occuper. Heureusement, là aussi la plupart des services disposent de leur propre programme de mises à jour automatiques.

Pensez aussi à vous rendre sur le site web de la marque de votre PC, dans la catégorie support et pilotes. D’ici, vous devriez pouvoir lancer une analyse de votre PC afin de cibler les pilotes qui ne sont pas à jour.

Pare feu et antivirus

Le pare-feu s’occupe d’analyser toutes les connexions entrantes, tandis que l’antivirus va analyser les différents programmes. Ces deux outils sont indispensables pour un PC. Ils sont suffisants pour détecter la très grande majorité des malwares, virus et autres éléments intrusifs nuisibles.

À noter que Windows 10 inclut de base son propre pare-feu et son propre antivirus. Et ils se révèlent aussi efficaces que les antivirus payants, même si ces derniers peuvent inclure quelques fonctionnalités supplémentaires.

Cependant, un antivirus ne sert à rien s’il n’est pas jour. Lui aussi dispose de son propre programme de mise à jour automatique.

Attention, ile ne faut pas avoir plusieurs antivirus sur un même appareil, car ça ralentit les performances et c’est en plus contreproductif. Un seul antivirus suffit amplement.

Gérer ses mots de passe

Difficile d’utiliser internet régulièrement sans avoir dû créer nombreux comptes sur différents sites. Chacun de ces comptes fonctionne avec un identifiant et un mot de passe.

Premièrement, il est vivement déconseillé d’utiliser le même mot de passe pour vos différents comptes en ligne. Et si vous craignez de ne pas vous rappeler de tous vos mots de passe, utilisez un gestionnaire de mots de passe.

Mais varier les mots de passe ne suffit pas, il faut également les changer régulièrement, du moins pour les sites utilisant les données les plus confidentielles (banque, réseaux sociaux, commerces en ligne…). Évitez également de choisir des mots de passe trop simples comme votre date de naissance. De même, ne laissez pas trainer un mot de passe dans votre lieu de travail ou sur un lieu avec du public.

Et si le service propose une authentification à deux facteurs, c’est encore mieux, puisqu’une demande de confirmation vous sera envoyée sur votre smartphone lors de chaque connexion.

Vous pouvez également crypter l’accès à vos dossiers et à vos fichiers les plus confidentiels. Il existe des logiciels conçus à cet effet. N’hésitez pas non plus à stocker certaines données sur un cloud plutôt que sur votre PC.

Utiliser un VPN

Le VPN sert à créer un tunnel crypté par lequel vous allez vous connecter à internet. Grâce au VPN votre adresse IP est dissimulée vous permettant d’être plus anonyme sur internet, mais en plus vous profitez d’une protection supplémentaire contre le risque d’hacking.

Par contre les VPN gratuits sont trop limités pour pouvoir être utilisés régulièrement. Mieux vaut vous tourner vers un VPN payant, sachant qu’il en existe de très bons à moins de 10€ par mois.

Couvrir sa webcam

Couvrir l’objectif de sa webcam est un réflexe adopté par de nombreuses personnes. Il faut dire qu’être espionné par une personne ayant piraté la webcam, est une crainte légitime. De ce fait, il suffit de scotcher un adhésif ou un morceau de papier devant la webcam.

Cette astuce n’empêche pas le piratage, mais évite d’être filmé à son insu.

Couper son PC et son Wifi

Lorsque vous ne comptez plus utiliser votre ordinateur de la journée, éteignez-le au lieu de le mettre en veille. Idem, la nuit vous pouvez débrancher votre box internet.

Être vigilant

Sachez que la plupart des cas d’hacking viennent finalement d’un manque de vigilance de l’utilisateur. En effet, même si les hackeurs sont capables de « prouesses », ils ne sont pas magiciens. Très souvent, ils ont besoin de piéger l’utilisateur pour qu’il leur livre une information confidentielle (mot de passe…).

Il existe différentes techniques pour récupérer des données confidentielles : phishing, malware dissimulé dans un programme…

En étant vigilant, la plupart de ces techniques sont contournables. Plus précisément, voici quelques réflexes à avoir pour bloquer un hacker, mais aussi pour éviter les programmes envahissants et les malwares :

  • Vérifier que l’on est sur le bon site, sur le site officiel, et ne pas hésiter à le mettre en favori
  • Ne jamais renseigner un identifiant et un mot de passe par mail
  • Ne jamais cliquer sur un lien d’un mail dont on ne connait pas l’expéditeur
  • Vérifier que l’adresse de l’expéditeur correspond bien au site dont le mail est censé provenir
  • Ne pas hésiter à effectuer une recherche dans Google au moindre doute
  • Télécharger des logiciels uniquement depuis les sites des éditeurs ou ceux auxquels ils renvoient
  • Être vigilant pour ne pas installer un programme non désiré et envahissant qui accompagne parfois l’installation de logiciels gratuits (il faut souvent décocher la case ou cliquer sur « Refuser »)
  • Ne pas quitter des yeux son PC quand on est dans un espace public
  • Ne pas être naïf (se méfier des inconnus avec qui on discute à distance, ne pas croire les messages de promo et autres offres irréalistes, si une offre ou un programme est trouvable uniquement sur des sites méconnus c’est qu’il s’agit d’une arnaque…)

Si vous veillez à utiliser internet de façon intelligente, le risque de subir une attaque ou un malware est très faible, car les hackeurs ciblent avant tout les entreprises, les institutions et les attaques massives plutôt qu’un particulier seul.

commodo libero Sed fringilla mi, velit, Retour haut de page