Accueil Sécurité Internet et Ordinateurs Actualité VPN Les outils anti-censure sur internet visés par le pouvoir iranien

Les outils anti-censure sur internet visés par le pouvoir iranien

PARTAGER

Les internautes iraniens sont devenus des spécialistes du contournement de la censure sur le web appliquée par le pouvoir. Ainsi, ils sont passés maîtres dans l’utilisation de logiciels et d’outils anti-censure afin de contourner les blocages et les ralentissements des sites internet visés par le régime.

La pression sur les outils anti-censure s’accentue

Selon un membre du Conseil suprême du cyberespace iranien, l’autorité chargée d’internet en Iran, environ deux tiers des internautes du pays utilisent des logiciels et des outils anti-censure. Il n’y a pas eu de vagues de censure lors des élections législatives de février comme on pouvait le craindre, mais plusieurs sources ont annoncé avoir constaté une accentuation de la pression sur les outils qui permettent de contourner les blocages.

La pression sur les outils anti-censure s’accentue
La pression sur les outils anti-censure s’accentue

Cette pression est destinée à ralentir internet et à empêcher les internautes d’accéder à Twitter, à Facebook et à d’autres sites populaires qui peuvent relayer des propos hostiles au régime. Après avoir bloqué ces sites dans le pays, le pouvoir s’est rendu compte que les internautes pouvaient y accéder grâce aux outils anti-censure. Ainsi, les autorités iraniennes ont décidé de s’attaquer dorénavant à ces outils pour compléter leur arsenal de censure du web.

Le blocage des autorités s’avère efficace

Ces dernières semaines, le célèbre navigateur TOR qui permet de contourner la censure a vu son nombre d’utilisateurs décroitre en Iran. Le logiciel de contournement Lantern rencontre les mêmes difficultés. Adam Fisk, le fondateur de Lantern, a décelé des tentatives de blocages agressives et plutôt efficaces depuis février. Lantern est toutefois resté en ligne, mais a subi des blocages ponctuels sur certaines parties de son réseau. Ce constat est également partagé par Karl Kathuria, le PDG du logiciel anti-censure Psiphon. Il a ainsi remarqué que les blocages étaient plus avancés et plus focalisés qu’avant les élections législatives iraniennes.

Le blocage des autorités s’avère efficace
Le blocage des autorités s’avère efficace

Dernièrement, deux personnes ont été arrêtées, car elles faisaient la promotion d’outils anti-censure. Pour rappel, il est conseillé d’utiliser un VPN comme Hidemyass (test Hidemyass) si vous vous trouvez en Iran et que vous souhaitez accéder à l’intégralité du web sans subir les blocages et la censure. En effet, la technologie VPN permet d’obtenir une adresse IP localisée dans le pays de votre choix, et la censure en Iran ne concerne que les internautes possédant une adresse IP iranienne.

Nous conseillons Hidemyass pour contourner la censure en Iran

RangLire les tests des VPNPrixVisiter le Site
No 1Test Hidemyass VPN$4.99VISITER SITE
No 2Test IPVanish VPN$7.50 VISITER SITE
No 3Test Private Internet Access$6.95 VISITER SITE

PARTAGER

Laisser un commentaire