Accueil Sécurité Internet et Ordinateurs Actualité VPN 10 pays passés maîtres dans la censure internet

10 pays passés maîtres dans la censure internet

PARTAGER

Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) a dressé une liste des 10 pays qui pratiquent le plus la censure internet dans le monde. Ces pays se distinguent par de vastes restrictions sur l’information en ligne et le verrouillage de la parole des opposants politiques. Il est à noter que les pays passés maitres dans la censure internet sont majoritairement situés en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient.

RangLire les tests des VPNPrixVisiter le Site
No 1Test Hidemyass VPN$4.99VISITER SITE
No 2Test IPVanish VPN$7.50 VISITER SITE
No 3Test Private Internet Access$6.95 VISITER SITE

Les 10 pays en tête de la liste du CPJ

— L’Érythrée : seuls les médias officiels peuvent opérer dans ce pays, ils reçoivent leurs instructions du ministère de l’Information. Il n’existe pas d’internet mobile et le gouvernement gère le seul réseau web du pays
— La Corée du Nord : la population n’a quasiment pas accès au web et les contenus sont contrôlés et censurés par le gouvernement. Ce pays est hermétique aux informations provenant de l’étranger et peu de journalistes peuvent s’y rendre
— La Syrie : depuis les événements de 2011, le gouvernement syrien impose un black-out qui empêche les journalistes indépendants et étrangers de couvrir l’actualité. Internet n’échappe pas à la censure du gouvernement et une armée électronique syrienne a été créée pour pirater les sites web qui déplaisent au pouvoir
L’Iran : les médias dissidents sont censurés et interdits dans ce pays, les journalistes sont emprisonnés. Des millions de sites web sont également censurés, dont les médias sociaux et les sites d’information

Les 10 pays en tête de la liste du CPJ
— La Guinée Équatoriale : aucun site d’information n’est indépendant dans ce pays et la censure a pour objectif de donner une image positive du pays aux yeux des autres nations. Le gouvernement a également payé des entreprises américaines pour produire des informations positives sur la Guinée Équatoriale
— L’Ouzbékistan : les journalistes indépendants opèrent à l’extérieur du pays, par crainte des représailles gouvernementales. La censure appliquée sur internet concerne des mots clés et des sujets jugés sensibles
— La Birmanie : malgré la récente transition politique, la censure internet est restée en place. Elle concerne les contenus qui traitent des actions militaires et politiques. De plus, les cybercafés du pays sont contrôlés et surveillés
— L’Arabie Saoudite : les médias saoudiens sont étroitement surveillés par le pouvoir et l’utilisation d’internet est strictement réglementée. Les journalistes locaux et étrangers n’ont pas accès aux zones de tensions du royaume et les sanctions en cas d’infraction de ces règles sont arbitraires et sévères
— Cuba : le Parti communiste cubain reconnait la liberté de la presse, seulement si elle est en conformité avec les objectifs du gouvernement. Les FAI ont l’ordre de bloquer les contenus indésirables et de nombreux blogueurs sont sous les verrous
— La Biélorussie : les journalistes indépendants ont l’interdiction de voyager dans ce pays, ils sont régulièrement emprisonnés et surveillés. Une loi de 2010 autorise la censure sur internet et les utilisateurs du web sont étroitement surveillés

Système VPN

Le CPJ a également épinglé d’autres pays comme le Turkménistan, la Chine, l’Éthiopie, le Vietnam, le Soudan et l’Azerbaïdjan. Il est possible de contourner la censure internet lorsque vous vous trouvez dans l’un de ces pays en utilisant un système VPN. En effet, un VPN comme Hidemyass (voir le test Hidemyass) crée une connexion sécurisée et cryptée qui assure votre anonymat. De plus, cette connexion masque votre adresse IP et la remplace par une autre située à l’étranger. Par conséquent, vous pourrez naviguer librement sur le web malgré la censure gouvernementale.

Nous recommandons Hidemyass pour contourner la censure internet

Visiter Hidemyass maintenant

PARTAGER

Laisser un commentaire